Aragorn at the Black Gates


Statue – / Collectibles

Voilà la troisième statue de / consacrée au roi Aragorn… Les deux premiers essais ont été peu concluants en ce qui concerne la ressemblance avec l’acteur Vigo Mortensen. Cette troisième création ne déroge peut-être pas à la règle, mais pour la première fois, on peut oublier ce détail tant le reste de l’objet est magnifique. Attention, le visage n’est pas totalement raté ! Il est de loin le meilleur jusqu’à maintenant dans la série ! De plus, si l’on oublie le visage de l’acteur, il est très bien détaillé et sculpté…

Il fallait bien commencer par un point plus ou moins négatif.

Pour le reste, on obtient au final une œuvre splendide, la dernière pièce des cavaliers éditées par / .

Le cheval est comme d’habitude superbement rendu, avec un pelage luisant qui pourra choquer certains. Pour ma part, je trouve que ce verni donne un aspect magnifique au destrier, Brego le puissant, présenté dans une pose qui dégage une prestance de toute beauté avant l’assaut final contre les Portes Noires du Mordor. La pose du cheval au galop lui donne une espèce de caractère « instantané », tout comme les autres canassons de la série. Ce qui est assez génial, c’est que chacune de ces statues possède sa propre pose, et mises ensemble, on obtient quelque chose de totalement fou !

Les brides, les surcots et la protection faciale de Brego sont magnifiques et ornés de petits dessins très bien exécutés par les peintres de la production en masse. C’est une chose qui me faisait peur, et même si le rendu n’est pas totalement le même (comme pratiquement toujours) que sur les photos de promotion, force est de constater que s’en sort plutôt bien !

La cape au vent d’Aragorn apporte sa touche de « mouvement ». Des détails, comme de l’anneau de Barahir que le Roi porte à son index, ou encore la dague elfique remise par Galadriel, sont présents pour le plus grand bonheur des fans hardcore du film ou des livres. Son armure est très bien sculptée, mais l’application de la peinture n’est pas parfaite…

On dira que la finition de la peinture constitue sans doute le petit point noir de cette création. Sans être catastrophique, on aurait préféré que les couleurs soient appliquées avec un peu plus de soin. Il y a pas mal de débordements ce qui peut parfois atténués certains détails de sculpture.

Au final, on obtient une pièce d’une bonne qualité, qui « en jette un max », et qui s’accordera parfaitement avec toutes les collections de statues qui se respecte.

Cette statue distille une subtile aura de mélancolie et de nostalgie. C’était la dernière pièce de / à être produite. Lorsque j’ai ouvert le carton, un petit pincement au cœur est venu mes taquiner, avant de disparaître face au puissant sentiment d’émerveillement qui m’envahissait, à la découverte de la pièce. Mais cette nostalgie refait surface, maintenant. La scène que représente cette œuvre est une scène qui, dans le film, sonne le glas de l’aboutissement de l’une des plus belles fresques cinématographiques de tous les temps. Sonne la fin d’une aventure. Sonne la victoire du bien contre la mal absolu.

M
erci Mr Tolkien, merci PJ et merci / … Grâce à vous, un monde est né, dans nos têtes de rêveurs, sous nos yeux ébahis, plongés dans une salle obscure, et sur nos étagères. Longue vie au Merveilleux !

-Sarlacc

Commentaires ou questions? C’est sur les forums que ça se passe!