Predator

Life Size Bust : Collectibles

Outre le fait que Predator est l’un de mes films préférés, le buste édité par il y a quelques années constituait pour moi l’un des Graals tant recherchés. Il faut dire qu’à l’époque, ma collection ne se tournait pas vers de si grosses pièces, occupé que j’étais à rassembler toutes les LOTR qui m’intéressaient. Et croyez-moi, la collection des m’a demandé près de 3 ans non-stop de collectionnite !
C’est ainsi que ce fabuleux buste de Predator m’est passé sous le nez. Depuis sa sortie, sa cote n’a eu de cesse de grimper en flèche, et mes espoirs se sont effrités, peu à peu.

Jusqu’à ce jour d’octobre, où j’apprends par mon poto Kraken que Daredevil vend le sien. Par chance, Nico est aussi un pote et l’affaire est vite réglée. Les gars, je tenais d’ailleurs une fois de plus à vous remercier au travers de cette review, car sans vous, ce rêve ne se serait jamais réalisé ! Vous êtes des king !

Le colis est envoyé chez un collègue français, qui est par extension un copain lui aussi. Je suis donc allé directement chercher le buste au-delà de la frontière helvète.

Le paquet est gigantesque et j’arrive tout juste à le caser dans notre petite Honda Jazz. De retour à la maison, je le déballe directement, de manière à admirer la bête. Je savais ce buste particulièrement fragile, surtout au niveau des épines. Mais à mon grand soulagement, il est en parfait état.

La peinture a été appliquée avec beaucoup de soin. C’est vraiment l’une des forces de cette pièce : la qualité de l’ensemble est tellement bonne qu’on croirait un buste à tirage intimiste, à l’instar des projets que l’on organise sur SwissCollectors. Alors oui, certes, quelques endroits auraient mérité un poil plus d’attention, mais cela ne déséquilibre absolument pas l’ensemble. Les teintes se marient sur le crâne, et les taches noires constellent la peau, où des rides sont marquées par un brun foncé, une méthode simple pour accentuer le relief. Les dreads possèdent des sortes d’anneaux dorés, et c’est justement ces structures qui voient leur peinture un peu bâclée. Pour ce qui de l’armure, elle me convient à merveille, avec une couleur argentée, nuancées ça et là par des impacts de balles qui sont autant de témoignages de batailles antérieures. Mais ce qui constitue réellement le tour de force du buste, c’est vraiment l’intérieur de la gueule, mandibules écartées au maximum. Ici, les veinules rouges foncées côtoient les zones plus sombres, et du verni brillant assènent le coup de grâce : on jurerait que de la bave dégouline, et on notera même la présence d’une gouttelette ou deux, suspendues aux dents qui coiffent l’extrémité des mandibules. J’adore cette impression !

Pour les yeux, il s’agit de structures plastiques qui comportent une sorte de décalque. L’effet réaliste n’est pas parfait (le quadrillage du « blanc » des yeux…) mais c’est bien mieux que des iris peints directement sur la résine. Il y a bel et bien une impression de profondeur et de transparence, et en plus, observé de « loin », ces quelques minimes défauts s’estompent.

Pour la sculpture en elle-même, puisque la pièce est tirée des moules d’origines de Stan Winston, c’est difficile de faire mieux. D’ailleurs, cet élément représente l’une des forces de cette pièce : le buste est rendu un peu plus « officiel » qu’un buste sculpté par l’un des artistes de .

Passons maintenant à l’élément qui fait de ce buste, à mon avis, le plus beau jamais sorti de la créature : la rage bestiale qu’il dégage ! J’ai vu bon nombre de réalisations et autre garage kit sur le net, mais aucun n’insufflait une telle émotion chez le spectateur. J’irai même plus loin : j’ai pu admirer des bustes mieux peints, coulés dans de meilleurs composants, qui comportaient de « vrais » yeux en verre… Mais jamais cette bestialité, cette folie agressive propre au Predator. Lorsqu’on se trouve face au buste, il est difficile de ne pas ressentir cette émotion de menace…

Après des années d’attente, voilà enfin l’un de mes Graals à la maison. L’impression est magnifique. Vient maintenant la quête d’autres pièces, car l’existence d’un Graal est un délice pour tout collectionneur.

Mais en attendant, je vais profiter de ce Predator !

Merci , merci Winston !

– Sarlacc

Commentaires ou questions? Ca se passe sur nos forums!