Mordor Orc


Premium Format – Collectibles

Lors de son annonce, l’orc du Mordor était loin de faire l’unanimité, un comportement plus que justifié de la part des collectionneurs. En effet, on a reproché à d’avoir jeté son dévolu sur un orc qui n’a pas vraiment de point d’ancrage au sein de la fresque de Peter Jackson. Il n’apparaît jamais en tant que personnage à part entière et on aurait souhaité un orc un peu plus emblématique, bénéficiant d’une « substance ». Un orc lieutenant (celui qui porte un crâne sur son casque) ou un Gothmog aurait été accueilli avec beaucoup plus d’entrain.

Mais la véritable déception est malheureusement ailleurs…

Lorsque les photos ont été dévoilées sur le site de , j’ai été agréablement surpris par la beauté de la pièce, son mouvement, son élégance. C’est donc tout naturellement que j’ai passé ma précommande. De plus, je tombe sous le charme de la version exclusive, qui présente une tête supplémentaire (bouche fermée) ainsi qu’une main droite additionnelle tenant un marteau de guerre (contre une épée pour la version normale.)

En ouvrant le carton, désastre ! La tête « bouche ouverte » est cassée à de nombreux endroits et l’armure de l’orc est endommagée, au niveau des pointes qui garnissent son coude. Je prends des photos, j’envoie le tout au service après vente de … Quelques mois plus tard (vous avez bien lu) je reçois un nouveau corps et une nouvelle tête de remplacement. Seulement, le nouveau corps dispose d’une tige et d’un téton en résine trop grands, ce qui empêche la statue de se fixer convenablement dans le socle. Second mail à . La réponse tombe : il n’est plus possible de fournir les pièces désirées. J’ai le choix de tout rendre et de me faire rembourser ou de garder mon orc et de recevoir la modique somme de 50 dollars de dédommagement. J’ai donc accepté et ai sorti quelques outils pour procéder à la réparation. Un comble.

Si je vous raconte cette histoire, c’est qu’elle a été vécue par des centaines de collectionneurs. C’est une estimation, mais sur les forums que je fréquente, nous sommes une bonne dizaine à avoir été lésés. Simple extrapolation de ma part.

C’est donc bel et bien un coup de gueule que je tire ici. Mais il me semble judicieux de ne pas tomber dans une review à caractère purement dénonciateur. Car au final, il reste la pièce en elle-même…

Je soulèverai d’abord la qualité de la pose choisie, celle d’un orc en pleine charge, ses deux armes prêtes à l’emploi. On l’imagine aisément foncer sur une troupe de Minas Tirith prise par surprise. La posture est élégante, gracieuse presque – même si ce terme est sans doute peu approprié pour une telle créature. La queue de cheval augmente cette sensation de mouvement, puisqu’elle flotte au-dessus d’un crâne dégarni…

Les sculpteurs ont choisi une armure relativement lourde pour cette orc, avec différentes pièces de métal qui se mélangent au tissu et à la cote de mailles. Des cornes à l’origine inconnue sont fixées au niveau des coudes et des pointes garnissent le bout des solerets (sans doute des sorte de crampons)… La cuirasse est donc diablement complexe, pour le plus grand bonheur du collectionneur.

Mais c’est le visage qui a retenu toute mon attention, et plus précisément la tête exclusive, qui présente une bouche à moitié fermée, par opposition à une tête « normale », bouche ouverte. Cette tête exclusive distille plus de fourberie, plus de malignité. Cet orc n’est pas une bête de guerre, mais bel et bien un combattant rusé, dénué d’honneur, qui n’hésitera pas à frapper son adversaire par derrière. Autre élément qui fait de l’exclusive une version intéressante : le marteau de la main droite, qui remplace l’épée. De fait, l’orc, sans doute ambidextre, arbore deux armes bien différentes.

Evidemment, mon but n’est nullement de faire une propagande pour , mais bien de souligner l’avantage de l’exclusive. Car, admettons-le, ce n’est pas toujours le cas avec ce fabricant.

Le paint job est d’excellente facture, comme avec chaque PF de la ligne LOTR. La peau bleue tranche ainsi avec les autres orc et uruks déjà sortis. Quelques dégradés donnent au visage un bon relief, des touches de peinture simulent de la rouille sur l’armure, le métal est bien rendu avec quelques subtilités dans les teintes… Il y a vraiment l’envie de donner à la pièce un effet vétuste, dégradé, usé par la guerre et les campagnes. Et c’est une démarche fabuleuse car elle livre comme une sorte d’histoire au personnage.

Au final, cette statue se destine surtout aux collectionneurs de LOTR « spécialistes » de cet univers ou aux amoureux de monstres ou de statues bien faites. Pour ceux qui choisissent leurs pièces pour leur caractère emblématique, vous pouvez sans doute passer votre chemin.

Sideshow, si tu m’entends, pourrais-tu prévoir un nouvel orc dans tes plans, mais en évitant scrupuleusement les choix faits sur celui-ci ? Promets-moi quelque chose de plus représentatif de cette putain de race que sont les orcs, ou les uruks!

– Sarlacc

Commentaires ou questions? Ca se passe sur nos forums!