Pourquoi collectionner?

Dossier SwissCollectors

Voici donc une petite dissertation sur le sujet. Je parle ici beaucoup de mon expérience personnelle, peut-être pour mieux m’exprimer, et surtout pour ne pas tricher avec le sens de ce dont j’aimerais faire part au lecteur. Je ne prétends ici donner aucun cours, mais seulement permettre peut-être à certaines personnes de comprendre un peu mieux le sujet, et d’éclairer aussi les lanternes d’autres collectionneurs, bien que je pense pouvoir également en apprendre autant de leur part… 

Il est relativement dur de répondre à ces questions de manière objective, puisque chaque collectionneur est différent. Mais on pourrait schématiser et dire que collectionner sert à ouvrir certaines portes, pour nous permettre d’aller plus loin. Pour nous permettre de vivre plus à fond le mythe, pour attiser le feu sacré de la passion. La passion d’un film. Cela sert à étancher cette soif de rêve qui nous anime, nous passionnés. Il est clair que la collection de figurines n’est qu’un moyen en soi, et il est clair également que ce moyen n’est pas unique. Certains préféreront les livres, d’autres les bandes dessinées. D’autres enfin vivront leur passion au travers de jeux vidéo et autres revues spécialisées. Mais au fond, il y a un lien qui relie chacune de ces personnes. Je parle donc ici de collectionneurs passionnés par le cinéma, et non des collectionneurs de jouets tout simplement, puisque certaines personnes n’ont cure du « background » lié à tout produit dérivé.Ce lien, c’est le film à la base de tout. Le film. Chaque collectionneur porte en lui l’amour d’un ou de plusieurs films. Et un amour doit s’entretenir. Certains l’entretiennent simplement par la vision répétée de leurs DVD, mais d’autres vont plus loin, à leur façon. Oui. Collectionner est un moyen d’entretenir la flamme, et d’aller encore plus avant que le film lui-même.

Je m’efforce depuis bien des années à rassembler, trier, échanger des figurines, dans le but d’obtenir une collection des plus complètes. Collectionner des figurines a peut-être un avantage (ou un inconvénient, tout dépend de où on se place, puisque le porte monnaie lui soufre légèrement) par rapport aux autres produits dérivés : la multiplicité. Par exemple pour Star Wars, il y a environ, en comptant les vintage, 600 à 700 figurines qui sont déjà sorties. D’autres encore vont suivre, jusqu’à une date indéterminée. Ceci est sans compter les différentes variations, autant sur la figurine même que sur le blister. Il y a par conséquent un nombre incalculable d’objets à collectionner. La collection est donc une sorte de quête du Graal. Une course incessante. Une joie profonde, qui se répète à chaque nouvelle sortie de figurine. Cette facette de la collection est tout bonnement délicieuse, puisqu’elle nous permet de jouir pleinement d’une nouvelle trouvaille. Une pièce rare, une bonne affaire, un échange fructueux…Le fait de mettre la main sur une pièce rare ou limitée est pour moi une joie sans égal. Rien à voir avec la valeur proprement dite.

La valeur marchande est une chose, mais il n’est pas bon de collectionner pour de l’argent. Il faut se faire plaisir avant tout. Une pièce rare est un joyau au milieu d’une collection. Une pièce rare est normalement une pièce qui possède une valeur marchande, puisque automatiquement la demande est plus forte que l’offre. Ceci vient du fait que grand nombre de gens collectionnent des pièces de Star Wars, de Lors of the Rings…etc. Ainsi la rareté ne peut être déliée de la valeur marchande. C’est un honneur pour moi de posséder des pièces ayant de la valeur. Oui, un honneur.

Nous parlons ici de valeur monétaire mais il y a encore une autre sorte de valeur : la valeur sentimentale. Je possède des figurines dégradées, dont il manque un bout de pied ou de main. Je les avais en fait quand j’étais petit, et je ne peux m’en séparer. Je les ai racheté en bon état, sans toutefois évincer les modèles abîmés. Ce sont des puits de souvenirs profonds, et je ne pourrais m’en séparer. Je possède également un Chewbacca 12 ‘’ très laid, mais qui est en fait le premier cadeau que m’a fait ma copine il y a cinq ans. Je l’ai donc bien entendu gardé précieusement puisque cela signifie beaucoup pour moi. J’ai encore d’autres exemples, comme des cadeaux que m’ont offerts des copines ou des copains…. Ces pièces renferment une part de souvenir profond, ce qui est génial.

Ces deux valeurs mises ensembles, agrémente énormément le plaisir de collectionner. Oui, un plaisir sans borne. Ainsi, grand nombre de pièces d’une collection ont une histoire bien particulière, et presque personnelle pour un collectionneur. Beaucoup de mes pièces ont gardé en elles des souvenirs, des bouts de vie (des heures de recherche pour telle ou telle pièces, des concours de circonstances qui fait que…etc)

La recherche de figurines demande beaucoup de temps, et d’investissement. Tout n’est pas trouvable directement, surtout pour les pièces rares. Il faut faire des recherches, et c’est là aussi que cela devient intéressant. Il y a et doit y avoir, une sorte de fraternité entre collectionneurs (ce qui se transforme malheureusement quelque fois une compétition chez certaines personnes). Cette fraternité permet une entraide, des échanges…etc. il est très bien d’avoir des connaissances sur le net ou ailleurs. Ces personnes deviennent même quelque fois des copains, avec lesquels on peut correspondre. J’ai certains copains dispatchés sur la planète, ce qui me permet d’une part de correspondre, d’échanger des infos ou de parler, mais aussi d’obtenir des objets à des prix bien plus attrayants que dans la plupart des magasins. De plus les « trade » sont souvent le bienvenu, puisque cela permet aux deux parties d’y gagner ! Ces échanges sont très fructueux. Ainsi une sorte de symbiose mutualiste (excusez du terme) s’établit entre correspondants. Ce réseau de connaissances est très cool, et c’est avec joie que je corresponds avec certains potes par e-mail, surtout un qui vient des States. C’est encore une facette très sympa de la collection…

Il y a encore une chose que je trouve géniale : la plénitude ressentie au milieu de votre caverne secrète. C’est l’extase les gars ! Quand je me trouve au milieu de ma collection, je suis envahi d’une grande fierté. Tant d’heures passées à rechercher, tant de mails, tant d’échanges, tant de discussions, tant d’affaires… Oui, c’est une fierté sans équivoque. J’aime faire découvrir ma chambre à d’autres collectionneurs, et même à d’autres personnes qui s’en foutent et me trouvent taré…

Avec tous ces points positifs, y a t-il des points négatifs ? L’argent dépensé peut-être. Je ne vois que ça. Et encore. Un dicton fort bien connu dit : « quand on aime on ne compte pas ».

Mais il est vrai que certaines personnes se sont trop laissés aller, privilégiant leur passion à leur entourage. Lorsque l’on a une famille, des enfants, il faut savoir je pense faire la part de choses. Les autres passent et doivent passer avant la collection. C’est un piège dans lequel il ne faut pas tomber. L’argent doit être utilisé à bon escient avant de terminer dans la collection. Mais il n’y a aucun risque de sombrer si l’on garde la tête sur les épaules et les pieds sur terre. Une bonne critique personnelle et le tour est joué. Le problème est que certains ont moins de force que d’autres, et ils craquent. L’argent doit servir à faire vivre (le fou collectionneur et sa famille) avant de finir dans un Blue Snaggletooth vintage à 200.-.

Mis à part ce point délicat, facilement évitable si l’on dispose d’un peu de bon sens et de caractère, il y a peut-être le problème de la place que cela prend dans un appartement ou une maison.

A noter, avant de conclure, que nous parlons ici de proders ayant une base cinématographique et des collectionneurs qui s’y rattachent… Mais n’oublions pas que tous les points précités peuvent être sans aucun problème affiliés aux autres passions, comme celle de la BD ou des Jeux Vidéos…

En définitive, je pense que l’homme aspire dans sa vie à atteindre une certaine plénitude, c’est-à-dire atteindre un état de bonheur intérieur et infini. Le but de tout homme est le bonheur les gars ! Vivre et être heureux ! Pour y arriver, il y a plusieurs chemins, et je pense sincèrement que vivre une passion à fond en est un. Une passion sert dans les moments difficiles, puisqu’elle permet de s’y retrancher, et de s’y abandonner, ne serait-ce que quelques instants. Le cinéma est une passion. Vivons Star Wars, Lord of the Rings, Matrix, Gremlins, Alien et Ghostbusters comme bon nous semble. Vivons-le et soyons heureux. Moi j’ai choisi ma méthode, mon moyen de vivre ces films.

J’ai choisi. Et vous ? Vous avez choisi ?

– Sarlacc

Commentaires ou questions? Ca se passe sur nos forums!