Bilbo Baggins

Statue : Collectibles

Pour ma part, j’attends le Hobbit, un Voyage Inattendu, pour deux raisons. La première – et la plus importante – est de revivre les émotions diffusées par LOTR il y a plus de 10 ans. La deuxième est fortement affiliée à la première : j’ai envie de retrouver une partie de cette joie de collectionner, ressentie durant ces fabuleuses années passées à découvrir les Terres du Milieu sur grand écran. Car, en ce qui me concerne de façon totalement subjective, le début des années 2000 marquent pour moi l’âge d’or de la collection. y est bien entendu pour beaucoup.

C’est dire si j’attendais ces premiers proders avec impatience !

J’ai choisi de commencer cette nouvelle collection par la statue la plus emblématique : Bilbo lui-même !

Premier constat, le carton est assez petit. Il faut dire que je n’ai plus vraiment l’habitude de pièces à cette échelle, puisque ces dernières années ont été vécues au milieu des PF et autres bustes grandeur nature… Je dois admettre que c’est fort agréable ! (Le local où j’entrepose mes cartons fait des indigestions et donc me remercie de cet ajout insignifiant)

A l’ouverture du polystyrène, on se rend compte que l’échelle est respectée. Le hobbit est proposés dans les mêmes dimensions que Merry, Frodo ou Pippin des séries LOTR et les différences de taille par rapport aux humains ou aux orcs est bien marquée.

La sculpture est réellement maîtrisée, et ce qui saute très vite aux yeux reste la ressemblance avec Martin Freeman. C’est pour moi très important, puisqu’à l’heure actuelle, cet élément fait l’objet des critiques les plus acerbes et les plus catégoriques – et à juste titre ! Il faut dire que la barre a été placée très haut, depuis les prouesses de fabricants comme ou Enterbay… Mais là, semble avoir vraiment honoré le contrat !

Le reste de la statue s’en sort diablement bien également. Même si la sculpture n’est pas le challenge le plus complexe qui soit, elle n’en reste pas moins épurée, simple et efficace ! Quelques détails sur la veste ou la cravate, des poils sur les pieds, les enluminures de Sting, (l’épée du hobbit)… Je précise également que la chevelure a été finement ouvragée, la preuve que peut revoir son travail sur des statues comme celle du Boromir maquette… (Un vrai souci qui confine à la fumisterie.) Ici, les cheveux ondulent, s’entremêlent et simulent la chevelure caractéristique du peuple de la Compté.

Le paint job est l’autre bête noire des fabricants actuels. Victimes du travail à la chaîne et du manque de contrôle sur la qualité, plusieurs fabricants ont fait les frais de tollés éclatant sur des forums du monde entier. Ici, je serais bien incapable d’émettre un reproche, tant le contrat est respecté. La peau possède quelques nuances, tout comme la tignasse et la toison recouvrant les pieds, avec quelques touches de peinture claire destinée à assurer le contraste. De petites salissures mouchètent la veste et le pantalon, les décorations de la cravate ressortent très bien… On pourrait juste critiquer la lame de Sting, un peu trop « usée » à mon sens. Mais peut-être est-ce un détail présent dans le film du Hobbit et non dans LOTR, allez savoir…

Pour finir, je parlerai du socle. Nous voulions le même que pour les statues tirées de LOTR, et c’est chose faite ! Enfin, presque, mais la seule différence est une qualité en soit : la carte gravée sur le socle est celle du Hobbit et non plus celle utilisée dans LOTR. Du coup, cet élément permet de distinguer de façon subtile et harmonieuse les deux collections !

Voilà, ma première review d’une statue du Hobbit est faite ! Je n’espère qu’une chose : vous en proposer d’autres dans un avenir le plus proche qui soit !

Weta is reborn !

– Sarlacc

Commentaires ou questions? Ca se passe sur nos forums!