Frankenstein

Life size bust – Collectibles

« Notre copain remstoch, amoureux des monstres devant l’éternel, revient pour nous proposer une review hors du commun, pour un proder qu’on voit rarement dans les collections! Bonne lecture et merci à lui! »

Voila donc la deuxième partie de ma quadrilogie de reviews consacrées aux bustes taille réelle de la gamme « UNIVERSAL MONSTERS ». Et qui de mieux pour illustrer cette seconde partie que le grand BORIS KARLOFF dans le rôle de sa vie? En effet,son interprétation du classique de MARY SHELLEY restera à jamais dans nos mémoires de cinéphiles.
C‘est en 1931 que sort FRANKENSTEIN, réalisé par JAMES WHALE ( il officiera, entre autres ,sur « The Invisible Man » en 1933 et « The Bride of Frankenstein » en 1935). Un film à la beauté intemporelle, magnifié par la justesse du jeu de KARLOFF. FRANKENSTEIN est un film exceptionnel qui méritait bien un buste à la hauteur de ce chef-d’oeuvre du cinéma.

Sideshow confie donc le sculpt à ses meilleurs artistes. Résultat: la ressemblance avec l’acteur est stupéfiante. Le sculpt retranscrit fidèlement les volumes bien particuliers du visage de Karloff, les joues très creusées, le front proéminent, le regard hagard, tout y est… Frankenstein est là, juste devant moi!

Beaucoup de détails viennent renforcer cette impression de réalisme: rides, pores plus ou moins dilatés, cicatrices et enfin, si on y fait bien attention, les prothèses du maquillage original! Terrible! Bien-sûr, les électrodes sont présentes dans le cou ( pas sur les tempes comme beaucoup d’autres représentations du monstre).

Niveau peinture, le buste a été bichonné. Le vert original n’est pas trop « flashy », il est bien nuancé, avec des ombres bien placées, les différentes cicatrices sont peintes à  la perfection et elles imitent parfaitement des plaies de cadavre… De légers traits de crayon viennent orner le scupt des cheveux, une technique qui n’est pas toujours convaincante à mon goût…

Le seul petit bémol concerne les yeux. Alors oui, sur un buste « classique », si les yeux sont décevants, c’est grave, mais sur ce buste ça l’est moins parce qu’ils sont quasiment occultés par les paupières. J’aurai toutefois aimé plus de brillance pour apporter un réalisme encore plus impressionnant.

Pour clore ce chapitre barbouille, je dirai juste que la peinture du socle est nickelle, le rendu du métal rouillé, du bois ainsi que de la roche est parfait!

La découpe des différents tissus nécessaires à la confection de sa veste et son pull est, comme à l’accoutumé chez , de très bonne facture. A signaler aussi  le soin apporté au choix des matières,tout simplement impeccable!

Parlons du socle. A l’instar de celui de DRACULA, il rappelle les différents décors du film: du bois, de la roche, des rivets, du fer, le tout fait avec goût. Voilà un socle à prendre pour exemple!

Le buste est limité à 400 ex. A noter qu’il existe une superbe version SSE (silver screen edition) noir et blanc limitée à 100 ex

Une fois de plus, démontre avec brio qu’un grand fabricant peut sortir un buste taille réelle avec une finition particulièrement soignée. Un buste que je ne me lasse pas d’admirer!

PS: à signaler qu’un magnifique ouvrage sur les studios UNIVERSAL vient d’être édité par la cinémathèque française pour les 100 ans du studios, richement illustré par des photos assez rares issues directement des archives d’Universal. Un livre indispensable pour les amoureux du studio!

– Remstoch

Commentaires ou questions? Ca se passe sur nos forums!