King Kong vs V-Rex


Statue en résine –

« Ton Kong est arrivé ! » me dit Fred de chez Crazy Games via un mail que je consulte, accrochez-vous, sur mon natel au MahJong de Lausanne…
Je check mon agenda, réfléchis quelques instants et lui réponds que je passerai dans 3 semaines le prendre.
Pendant ce temps, le monstre fera le beau dans la vitrine du magase…

3 semaines plus tard….

Avec mon Bébé et Firestorm, on se dirige vers le magase en voiture. On fait quatre fois le tour du pâté de maisons : c’est bien connu, la Chaux-de-Fonds, c’est de la diarrhée question parcage… (ndFireStorm: Pas qu’à ce niveau ^^)
Mais avec la chance instillée par ma petite biche, on en trouve une qui se libère… juste en face de CrazyGames !
Je sors du véhicule, je traverse fébrilement la route sans regarder (hem…) et je propulse mon début de ventre en direction de la vitrine. Et là, entre les goodies de Nightmare before Christmas et autre Burtoneries, bouffant à lui tout seul la moitié de la place disponible, la statue de Kong Vs V-rex trône tel un roi au milieu de ses sujets…

Autant le dire tout de suite, j’attendais cet instant depuis la sortie du film en salles. PJ ne dérogeant pas à la règle, j’ai pris une énorme baffe lors de la vision du métrage, et c’est des larmes aux yeux que je me suis écrié, en sortant du cinéma : « Un jour, elle sera mienne ! »
Et bien le rêve est devenu réalité…

Que dire ? Gros ? Impressionnant ? Un poids lourd ? Bestial ? Titanesque ? Je pense que les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cette pièce.

Tout d’abord, parlons de la taille et du poids. Il s’agit sans doute de l’une des plus grandes résines jamais produites, puisqu’elle atteint environ 60 cm de haut, pour 60 cm de large (je compte la longueur du bras de Kong, tendu avec Anne dans la main) et environ 35 cm de profondeur. Pour le poids, je l’estime sans problème à une quinzaine de kilos… Les petits bras intéressés par l’acquisition de ce proder peuvent d’ores et déjà commencer la gonflette et bouffer 200g de créatine chaque jour…

En ce qui concerne le sculpture, rien à redire. C’est du et ça se sent… Le poil de Kong est relativement fin, les écailles du V-Rex sont précises et tous les autres détails foisonnent. Même le socle, qui présente le sol d’une forêt jonché de végétaux mort ou vivants, est tout à fait satisfaisant…On pourrait parler du visage d’Anne Darrow mais à quoi cela servirait-il ? Sur une aussi minuscule représentation, il est assez dur d’obtenir une bonne ressemblance… C’est peut-être le petit point noir de cette statue, qui est accentué, comme expliqué plus loin, par un paint job quelquefois limite…
A noter aussi que la pose choisie dégage une certaine noblesse dans le courage dont Kong fait preuve. Le roi de Skull Island, c’est bien lui, et il n’est aucunement disposé à courber l’échine face au V-Rex qui, la gueule ouverte et garnie de dents, attribue une certaine froideur reptilienne à l’ensemble. Kong se bat contre un être dénué d’intelligence, dont le seul et unique but est la survie par la nourriture.

La peinture est sans aucun doute le point faible de cette statue, même si cela reste tout à fait raisonnable. Avec une limitation de 3000 statues, il est quelquefois difficile d’obtenir un résultat parfaitement satisfaisant, mais notons que certains créations dérogent à cette règle (le Boba Fett PF ou le Luke Dagobah PF, limités à plusieurs milliers d’exemplaires mais dont le paint job est parfait…) Il faut dire aussi que la statue présente de nombreux endroits difficiles d’accès pour le pinceau ou l’aérographe… Ainsi, Anne Darrow n’est pas parfaite et fait penser au pauvre soldat du Gondor, pris dans la main du Troll du Mordor, sur la statue de / (pour ceux qui la possède, allez voir le visage du dit soldat…). On notera aussi des parties sans peinture (mais peut-être est-ce un défaut qui n’est pas sur les autres statues) comme la main droite de Kong qui tient la gueule du V-Rex en respect. La zone qui se trouve juste sous le cou du monstre est blanche à la place d’être noire, comme le reste du pelage simiesque de notre héro. A cela s’ajoute des petits détails, comme des débordements de peinture ou autre…
Mais attention ! Même s’il y a quelques soucis dans la peinture, la pièce n’en demeure pas un moins une véritable oeuvre d’art. D’ailleurs, il faut s’y prendre à plusieurs fois pour remarquer ces minimes défauts…

Pour ma part, voilà encore un gros bébé de plus dans ma collection, et je ne me vois pas m’en séparer de si tôt !

En bref, toute la bestialité de Kong, toute sa fureur et sa volonté protectrice envers Anne viennent d’être cristallisées la résine. Une statue à la hauteur du film : démesurée !

Questions ou Commentaires? Ca se passe sur nos forums!