Uruk-Hai Berserker


Premium Format : Collectibles

 Bestialité. Ce serait sans doute le plus parfait des termes pour résumer cette Premium Format, car tout est mis en œuvre ici pour distiller la folie guerrière des soldats d’élite de Saruman. Qu’on se le dise tout de suite, cette statue est sans doute l’une des plus belles PF sorties à ce jour, et je ne pense pas être si subjectif que ça !

La pose est en tout point de vue… bestiale ! L’Uruk est en position légèrement fléchie et il brandit fièrement devant lui une poignée de flèches brisées, comme pour signifier à ses ennemis qu’il ne sert à rien d’épuiser ses traits contre lui. C’est là d’ailleurs qu’intervient la nuance de la version exclusive proposée par , qui présente en prime une main gauche tenant une tête tranchée du soldat du Rohan ! Les photos sont là pour présenter les deux versions. A vous de choisir celle qui convient le mieux !

 La sculpture est un sans-faute évident. La texture de la peau, tannée par le soleil et la dure vie de guerrier d’élite, ressort à merveille. Toutes les parties du corps regorgent de détails, avec des cicatrices, des plaies béantes, des muscles saillants, des rides… C’est de la pure folie.

La musculature en général ressort admirablement. On sent une force colossale qui est sur le point d’exploser.

Le socle est lui aussi très détaillé et on notera la présence d’une épée de Rohirrim brisée, symbole de la défaite des guerriers de Theoden (du moins jusqu’à l’arrivée de Gandalf et de Eomer au Gouffre de Helm…).

La lame rouillée de l’Uruk est en vrai métal ! C’est fou, mais elle pèse très lourd, ce qui rend la crédibilité encore plus profonde. Par effet levier, l’épée tient dans la main. Et à part ça, quoi de mieux que du métal pour représenter… du métal ?

 En ce qui concerne la peinture, c’est sans doute ce qui marque le plus sur cette statue de « fabrication en masse ».  Pour preuve, j’ai vu récemment un « repaint » de cette pièce par un peintre archi connu sur le web. Force est de constater que la différence entre le produit de et le produit retouché n’est pas si flagrante…

Les rides et les gerçures de la peau sont rendues à merveille grâce à plusieurs couches de couleur qui renforcent le contraste. Les peintures de guerre de Saruman sont également magnifiquement représentées, avec un aspect « usé » par les mouvements de la guerre. Les pièces du casque portent aussi des rayures, des traces des combats acharnés que livrent ces machines à tuer.

J’ajouterai encore un détail important : le sang qui coulent des estafilades et des blessures infligées par les flèches a été enduit d’un verni brillant à caractère réaliste on ne peut plus parfait. On jurerait que la statue saigne !

Et que dire de la gueule en elle-même ? Elle fait exploser toute la bestialité (encore une fois !) du personnage. Les dents jaunes saillent d’une bouche pleine de bave (l’emploi de verni également). Il faut également parler des yeux de l’Uruk, deux prunelles d’un jaune parfait où se lisent la cruauté et l’animalité la plus primaire.

 Les habits, pour le peu qu’il y en a, restent similaires à ce que vous avions pu voir sur la fabuleuse Premium Format de Lurtz: une sorte de cuir clouté sert de « culotte » à l’orc surpuissant, agrémenté d’une pièce de toile de jute. Un peu de salissure sous forme d’un verni brun, et nous obtenons un pagne tout à fait crédible.

 Pour résumer tous ces points, c’est bien le mot « bestialité » qui convient le mieux.

 Certains pensaient la PF de Lurtz indétrônable, je n’en suis plus si sûr…

 Masterpiece!

Commentaires ou questions? Ca se passe sur nos forums!